Merci!

8 novembre 2011

Comment faire vivre le Collège des Bernardins grâce aux dons quand la réforme de l’ISF fait passer de 500 000 à 300 000 le nombre de contribuables concernés par cet impôt ? En redoublant d’efforts, tout d’abord, afin de vous montrer comment les ressources financières sont utilisées.

La modernisation des moyens technologiques (auditoriums, internet, diffusion télévisuelle) et le maintien d’une programmation exigeante attestent du dynamisme des Bernardins, sur place ou « hors les murs »: le collège « virtuel » a suscité des dons importants de la part de personnes éloignées des canaux habituels des Bernardins. Il suffit de se rendre dans la grande nef ou sur le site internet pour constater le fourmillement intellectuel et humain qui y règne.

Cet état de choses tient beaucoup à votre fidélité comme à celle des bénévoles des Bernardins. Vos efforts sont en effet partagés par tous ceux qui, pour un instant, une journée ou davantage, donnent de leur temps pour le rayonnement d’une grande œuvre collective. Durant l’été, le travail attentif des 30 membres du comité de développement a permis d’établir une relation particulière avec chacun d’entre vous, que ce soit pour faire le point sur votre contribution passée ou actuelle ou simplement  recueillir vos propositions.

La crise ne vous a pas démobilisés, bien au contraire. Dans le gros temps, les repères qu’offre la réflexion chrétienne sur l’avancée du monde se révèlent plus que jamais précieux. Au printemps, les objectifs budgétaires du Collège étaient loin d’être acquis. Ils ont été finalement atteints grâce à tous ceux qui se sont joints aux soutiens de la première heure. MERCI !