Presse : au-delà des cercles habituels

1 mai 2012

Soutenir le Collège des Bernardins ne consiste pas à satisfaire un public limité aux seuls cercles catholiques. Bien sûr, ce « centre culturel chrétien » unique en Europe ne souffre aucune esquive, au contraire.  L’équilibre qu’il propose entre une dimension chrétienne assumée et une programmation très large fait toute son originalité.  Un équilibre illustré par un traitement médiatique réjouissant : institutionnels ou « branchés », inattendus, parfois, des titres très divers relaient les activités du Collège. Il y figure désormais au côté d’autres institutions culturelles de premier plan. Libération a, par exemple, consacré plusieurs articles à Daniel Darc, venu en décembre 2011 associer Rock et spiritualité, ou aux artistes plasticiens Anthony MacCall et Céleste Boursier Mougenot. En janvier 2011, le Nouvel Observateur a quant à lui invité ses lecteurs à retrouver les journalistes de l’hebdomadaire dans ce haut lieu cistercien. Le Parisien, les Echos, Télérama, la presse quotidienne régionale ne sont pas en reste Une « banalisation » bienvenue, qui montre que le projet du Collège des Bernardins est compris et salué.