Vos dons en 2012 : moins mais mieux ?

6 décembre 2012

En ces temps d’incertitude, votre don à la Fondation des Bernardins n’a jamais été aussi précieux. Puisque la générosité des Français est de plus en plus soumise à des arbitrages budgétaires, pourquoi ne pas considérer autrement les possibilités fiscales liées à votre don ? Beaucoup, parmi vous, aident le Collège des Bernardins pour marquer votre adhésion à un projet. Si l’avantage fiscal n’est pas votre motivation première, il peut toutefois vous permettre de poursuivre votre soutien sans déséquilibrer votre budget familial.

Les personnes assujetties à l’ISF ont toujours la possibilité d’imputer 75% du montant de leur don dans la limite de 45 000 €. Sans être un connaisseur averti de l’optimisation fiscale, il est possible de bénéficier de dispositifs de déduction lorsqu’on est simplement assujetti à l’impôt sur le revenu. La déduction de votre don donne en effet accès à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% du montant de votre don. Le dispositif est valable dans la limite de 20% du revenu imposable. Bon à savoir : au-delà de 20%, le bénéfice de la réduction d’impôt est reportable sur les cinq années suivantes.

A défaut d’un accompagnement public régulier, seule votre mobilisation peut assurer le rayonnement du Collège dans la durée. En cette fin d’année, votre fidélité est indispensable au bouclage du budget 2012 et au financement des activités du premier semestre 2013.