Musique : soutenez l’éclectisme !

28 mars 2011

La rencontre renouvelée de la sagesse chrétienne avec des courants culturels de notre temps ne pouvait pas s’affranchir du dialogue entre la foi, la raison et la sensibilité musicale. Pour autant, il aurait été trop simple de faire du Collège des Bernardins un grand lieu d’interprétation de la musique sacrée. Sa programmation musicale va plus loin, explorant tous les registres de la musique ancienne, classique et contemporaine.

Ajouter la compréhension à l’émotion

Réunir de jeunes talents pour des interprétations de haut niveau, approfondir le sens des œuvres et l’écriture musicale des siècles passés, les rendre pleinement intelligibles auprès d’un public qui, au 21e siècle, s’il n’en est pas moins ému, ne dispose pas toujours des clefs de lecture… telle est la proposition musicale du Collège des Bernardins.

Concerts et conférences…

Les concerts classiques des Bernardins sont suivis de débats, de lectures ou de conférences, en lien, notamment, avec les thématiques de la Chaire de recherche.  En 2010 et 2011, la programmation a offert des moments d’exception autour des pianistes Beata Bilinska et Claude Kahn, de la violoncelliste Emmanuelle Bertrand et des Violoncelles français, du Quatuor Arpeggione et du Quatuor Ludwig… des ensembles figurant parmi les meilleurs du moment. Les conférences (Chopin et l’exil, l’itinéraire spirituel de Mozart à travers ses opéras, la musique comme voie de conversion…) sont animées par des musicologues, compositeurs, théologiens et auteurs reconnus. Ils abordent, à travers la l’histoire de la musique, les notions de beauté, de conversion spirituelle et d’éducation.

… et bien plus encore !

La musique aux Bernardins, c’est aussi un cycle de musique contemporaine, une ouverture aux musiques du monde, un festival de musique sur toute une journée, au rythme des prières monastiques (Les Heures des Bernardins) et, en 2011, de grands concerts de jazz autour de la figure emblématique de Duke Ellington et de l’inspiration spirituelle de ses compositions.

En 2009-2010, le budget des activités musicales du Collège des Bernardins s’est élevé à 212 000 euros. Les recettes représentant moins de 10% du coût global des manifestations, le développement de la musique aux Bernardins doit pouvoir compter sur la générosité de donateurs avisés, soucieux de la pérennité de ce projet unique.

Un objectif de financement pour 3 ans

Pour conforter sa renommée grandissante et le caractère original de ses thématiques, la programmation musicale du Collège des Bernardins devra réunir près de 210 000 euros par an sur 3 ans (période 2011-2013). Le Festival des Heures, organisé tous les deux ans, nécessite pour sa part un budget de 180 000 euros par édition. L’objectif de financement global de la musique aux Bernardins s’élève donc à 1 million d’euros sur 3 ans. Au même titre que les autres activités du Collège (formation, recherche, expositions, débats), votre don est essentiel pour garantir la qualité de la programmation musicale des Bernardins et continuer à réunir les meilleures formations, interprètes et spécialistes.