Nos états d’urgence

5 février 2016

C’est au Collège des Bernardins, et nulle part ailleurs, que l’on trouve le recul et le temps nécessaire à l’explication de la situation française. Des pistes y sont suivies pour l’élaboration d’une pensée commune dépassant les déformations d’une laïcité de plus en plus exclusive.

A travers séminaires et rencontres, le séminaire sur les nouveaux fondamentalismes est en train de dresser une cartographie systémique des mouvements radicaux qui se développent dans toutes les parties du monde.

En 2016, ces travaux donneront lieu à un ensemble de propositions à destination du législateur.

Le Collège lance également, pour 2017, un grand projet collaboratif auprès des universitaires européens afin d’aboutir à l’écriture d’une histoire commune de l’Europe. Ce recul et cette vision, que le temps médiatique ne saurait offrir, sont la source de nombreuses clés de compréhension.

Au-delà du dialogue interreligieux qui fait partie de la vocation du Collège, le moment est venu de mettre des outils à la disposition de toutes les bonnes volontés. Soutenez ces initiatives !